Présentation

jeudi 2 août 2007 par Antoine

Des luttes ont lieu dans le monde entier, du CPE en France, aux luttes étudiantes en Grèce ou au Chili. Dans toute l’Europe, les politiques néolibérales sont contestées, alors que de l’Amérique Latine au Moyen-Orient, l’anti-impérialisme se réveille. En Afrique, comme en Asie du Sud-est, les peuples victimes d’une exploitation insupportable se révoltent, alors que ceux qui fuient vers les pays riches sont victimes des politiques racistes. Lorsque l’on dit que nos luttes n’ont pas de frontière et que la révolution ne se fera pas dans un seul pays, ce ne sont pas des images : face à une classe dominante qui mène une politique destructrice à l’échelle du globe, c’est toute une génération qui se lève aux quatre coins du monde. La LCR est membre d’une organisation mondiale : la Quatrième Internationale. Chaque année, nous organisons des Rencontres Internationales de Jeunes qui rassemblent des centaines de militants de toute l’Europe et même au-delà. Cette année, elles auront lieu du 21 au 28 juillet en France, près d’Agen. Ce sera l’occasion de faire le bilan de l’année et de rencontrer nos camarades du monde entier dans un cadre festif. Pour tout renseignement, n’hésitez pas à prendre contact avec les JCR.

Pourquoi les gouvernements veulent-ils casser les contrats de travail ? Comment empêcher les patrons et leurs gouvernements de nous reprendre nos acquis sociaux ? Comment approfondir les liens entre les luttes de la jeunesse et celles des travailleurs ? Comment passer d’une lutte défensive sur le CPE, la LEC et le CNE, à une lutte offensive pour gagner de nouvelles avancées sociales ? Comment lutter contre l’Etat, qui passe des lois contre la majorité de la population, et réprime ceux qui contestent ? Quel projet de société opposer aux projets des classes dirigeantes ?

Dans le mouvement, nous avons commencé à trouver des débuts de réponse. Mais c’est difficile de prendre le temps de résoudre ces problèmes entre les blocages, AG, manifs, actions... Pourtant, on se rend bien compte que nous avons besoin de trouver des réponses, et donc de prendre le temps de discuter : nous devons comprendre le monde pour le transformer !

C’est pour répondre à ce type de besoin qu’un camp international de jeunes est organisé chaque été, par les JCR, la LCR, et la 4e Internationale (regroupement mondial d’organisations révolutionnaires, auquel appartient la LCR). Il s’agit d’une semaine de débats et de fêtes, avec quelques 500 jeunes militants, sympathisants, ou curieux, venus de toute l’Europe, mais aussi des Philippines, du Venezuela, du Brésil, du Mali, d’Afrique du Sud,...

Le but est d’échanger sur la situation politique et les luttes dans nos pays respectifs, apprendre des stratégies des autres, leur expliquer les nôtres (et dans de nombreux pays, la demande est plutôt forte pour apprendre des grévistes français !)... C’est aussi l’occasion de prendre le temps, pour comprendre le fonctionnement du système capitaliste, les relations entre pays impérialistes et pays dominés, l’origine des préjugés racistes, sexistes, homophobes, le bilan du stalinisme et de son effondrement,...

Pour mener tous ces débats en profitant de la présence de camarades d’autres pays, il y a un système de traduction simultanée (assuré par des militants bilingues). Ce camp est en même temps un espace d’échange et de discussion politique, et un lieu pour mettre en pratique nos idées. Même si une semaine, c’est un peu court pour construire une autre société, c’est suffisant pour expérimenter des rapports sociaux libérés des contraintes quotidiennes : exploitation, concurrence, pression, retard, agressivité... C’est un lieu où sont bannis les comportements sexistes, homophobes, racistes... Toutes les tâches à effectuer pendant le camp sont réparties collectivement entre tous les participants : ménage, bouffe, SO, bar... La semaine est rythmée par les débats, les films, les fêtes... De plus, il existe une monnaie interne au camp, qui permet de ne pas reproduire les inégalités qui existent entre les différents pays. Le taux de change est différent selon le pays d’origine, ce qui permet qu’on paye une bière au même prix que dans notre pays d’origine (et non au prix français quand on vient de Pologne par exemple...).

Bref, c’est une semaine pour faire le plein de débats et d’expériences, et revenir à la rentrée avec encore plus de rage et d’efficacité contre ce système !

Cette année, le camp coûte 125 euros (nous organisons en plus des cars collectifs pour y aller). Pour s’inscrire, il suffit d’envoyer un mail à jcr@jcr-red.org ou de voir un militant, et de payer 20 euros d’arrhes (le reste du paiement peut être échelonné). Inscrivez-vous vite !


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 191163

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Rencontres internationales  Suivre la vie du site 2007 - France   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License