Mobilisations étudiantes en Espagne

mardi 31 mars 2009 par Antoine

La contestation porte sur le risque bien réel que les projets de réformes engagées par le gouvernement au nom du processus de Bologne conduisent à faire passer un certain nombre de mesures : élimination de certaines licences, augmentation des frais d’inscription, baisse du nombre de bourses, frais d’inscriptions subordonnés aux financements et aux stages en entreprises, etc.

En février, les étudiants de l’université de Barcelone (UB) avaient voté à 93% l’arrêt des réformes et la mise en place d’un débat sur l’université publique (20% de participation, ce qui n’est pas mal). D’autres établissements supérieurs de Barcelone et banlieue ont voté la même chose, avec des taux de participation souvent élevés. Les étudiants qui occupaient la partie administrative de l’UB depuis 3 ou 4 mois ont été dégagé violemment par les flics le 18 mars à 5h du mat. S’en est suivie une manifestation de protestation qui a très mal tourné.

Aujourd’hui, démission du chef de la police, Rafael Olmos, suite aux brutalités policières du 18 mars (ici ou ici). Olmos, réputé pour être un bourrin, avait semble-t-il outrepassé les consignes du ministre de l’intérieur de la Generalitat (parlement + exécutif catalan), Joan Saures, lui-même très affaibli aujourd’hui (par la droite de l’alliance qui compose le gouvernement de gauche !! eh oui, c’est un peu le bordel). Bref, les fils de Franco étant bien représentés dans les cadres de la police espagnole, leur donner carte blanche conduit inévitablement à ce type d’incidents. Et c’est précisément ce qui semble s’être passé.

A noter la campagne de désinformation lancée par le gouvernement et relayée par la totalité des médias TV, présentant le processus de Bologne comme une simple mise à jour européenne des universités espagnoles, les manifestants comme une poignée d’anarchistes armés jusqu’aux dents et extérieurs au monde universitaire, etc. etc. la propagande habituelle donc... C’est assez largement contrefactuel (même si les anarchistes sont effectivement dans le coup) mais ça fonctionne bien, je peux en témoigner.

Arnaud

ps : Le syndicat étudiant des pays catalans demande la démission des responsables politiques et universitaires de la répression (en catalan, mais compréhensible)


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 205856

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nouvelles internationales  Suivre la vie du site Europe  Suivre la vie du site Etat espagnol   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License