20es Rencontres internationales de jeunes

Présentation du camp 2003

Contre la guerre sociale et militaire, Un monde socialiste est possible !

jeudi 1er mai 2008 par Antoine

Les vingtièmes rencontres internationales de jeunes se déroulent, comme l’an dernier, dans un contexte politique particulièrement agité. D’un côté, les mobilisations contre les attaques des classes dominantes se poursuivent dans toute l’Europe, contre la libéralisation des services publics, les attaques contre les retraites et l’ensemble des droits des travailleurs, le renforcement de l’Etat policier… Face à ces attaques, les travailleurs se mobilisent massivement dans de nombreux pays et, à plusieurs occasions, les jeunes ont été au premier rang dans les luttes. Cela a été le cas en particulier dans les mobilisations contre les réformes des universités (plan Ects/LMD, que l’on retrouve dans toute l’Europe), et dans les luttes dans les entreprises. De l’autre côté, nous avons vu ces derniers mois de nombreuses mobilisations internationalistes, contre la guerre et pour une autre mondialisation. Ce mouvement a mobilisé dans toutes l’Europe des centaines de milliers de jeunes, la manifestation mondiale contre la guerre du 15 février, qui a rassemblé quinze millions de personnes, ayant été un des moments les plus significatifs de la mobilisation. Ces confrontations qui a lieu autour de la guerre et contre les attaques anti-sociales sont en réalité les deux facettes d’une même lutte, dont la guerre représente le côté le plus barbare.

Les militants de la 4ème Internationale tentent d’être à la pointe de ces mobilisations dans tous les pays d’Europe. Les rencontres internationales de jeunes se fixent comme objectif, pour les jeunes militants révolutionnaires en solidarité avec la 4ème Internationale, de prendre le temps de discuter des bilans que nous tirons de ces luttes et de notre participation à celles-ci. C’est aussi le moment où nous pouvons réfléchir à la meilleure façon de continuer à mobiliser, au rôle que peuvent et doivent jouer les jeunes révolutionnaire dans les mobilisations et, ce qui n’est pas rien, réfléchir à la société que nous voulons opposer au capitalisme et aux moyens de la construire. Car, quand on voit l’avenir que l’on nous réserve, un monde de guerre et de misère sociale, cela pose de manière de plus en plus urgente la nécessité de renverser cette société et d’en construire une nouvelle, débarrassée de l’exploitation et de toutes les oppressions.

Du 26 juillet au 1er août, près de Porto (Portugal), plus de 500 jeunes se retrouveront pour avoir toutes ces discussions, dans des forums avec une traduction simultanée en neuf langues, des ateliers et des débats, des rencontres entre les délégations des différents pays, et des dizaines de discussions individuelles au bar ou devant une tente. Des jeunes d’une vingtaine de pays sont attendus, d’Italie, de l’Etat espagnol, de Suisse, mais aussi de Grèce, de Suède, du Danemark, de Pologne, des délégations qui pourrons nous apporter une expérience très différente de la nôtre. La semaine est organisée autour de journée thématiques (guerre, écologie…), pour aborder toutes les questions qui se posent pour nous dans le cadre d’un réflexion sur le monde qui nous entoure et celui que nous voulons construire. Ce camp est auto-organisé par les participants, ce qui signifie que nous discutons de la manière de le faire fonctionner, et aussi que nous organisons collectivement les tâches quotidiennes (nettoyage, distribution de la bouffe, service d’ordre…). Les activités sont organisées de 9h à 22h, ce qui laisse le temps de discuter et faire la fête… de 22h à 9h.

Pour les JCR, Antoine Larrache


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 192578

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Rencontres internationales  Suivre la vie du site 1997-2006  Suivre la vie du site 2003 - Portugal   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License